comment est fabriqué un panneau solaire

Comment sont fabriqués les panneaux solaires ? Voilà une bonne question posée fréquemment par les curieux. Pour tout dire, fabriquer soi-même son panneau solaire est certainement une opération réalisable, mais à condition que l’on possède un maximum de matériau de récupération. Pourtant, on peut recenser deux types de panneaux solaires selon leurs fonctions. On parle ainsi des panneaux solaires thermiques et des panneaux solaires photovoltaïques. Ce que nous allons vous montrer à travers cet article est la fabrication du dernier type. Bonne lecture !

Zoom sur les panneaux solaires photovoltaïques

Le principe de base du fonctionnement d’un panneau solaire photovoltaïque se repose sur les cellules photovoltaïques. Grâce aux caractéristiques de ces dernières, une conversion de la lumière du soleil en électricité aura lieu. Ainsi, la transformation du rayonnement solaire en électricité dépend de cette source renouvelable. Une fois que la lumière a été convertie, il est tout à fait possible d’utiliser directement l’énergie produite dans le but d’alimenter tous nos appareils domestiques.

Comment sont fabriqués les panneaux solaires ?

Avant tout, notez bien que la plupart des panneaux solaires comportent de silicium qui est pourtant le deuxième élément le plus abondant sur terre. Aussi, c’est le principal composant du sable. Voilà pourquoi, le point de départ de la fabrication d’un panneau solaire ne tient qu’au sable. Le but serait de fabriquer des lingots de silicium à partir de ce dernier. Pour ce faire, il faut mélanger des centaines de kilogrammes de fragments de silicium et une petite quantité de bore. Après l’avoir fait, passons maintenant à la cuisson à plus de mille degrés Celsius. Après avoir refroidir le mélange, nous obtenons un grand lingot de silicium qui est à découper dans l’étape suivante. À ce stade, vous devez utiliser une scie à fil afin d’obtenir de fines plaques surnommées également des Wafers. N’oubliez pas que l’épaisseur de chaque wafer ne doit pas en aucun cas dépasser les 200 microns.

Ensuite, il faut à tout prix réduire le pouvoir de réflexion de la plaque, et ce, de 30 à 10 % via un processus de traitement chimique qui produit de minuscules pyramides à la surface de la plaque. Cette structure permet généralement de capter les photons de la lumière.

Dans l’étape suivante, il est grand temps de faire en sorte que la plaque puisse être capable de convertir la lumière en électricité. Pour cela, il est important d’injecter du phosphore à haute température dans la plaque de silicium. Puis, il est recommandé d’enlever le phosphore de la face arrière et des bords de la plaque. On obtient alors une cellule photovoltaïque. À cela s’ajoutent des contacts métalliques sur la face avant et arrière de la cellule. Aussi, il faut placer une fine couche chimique à la surface de la cellule.

S’agissant de son assemblage, il suffit de réunir 48, 60 ou 72 cellules solaires disposées soigneusement entre deux couches transparentes d’encapsulant. Et pour créer une enveloppe protectrice étanche des cellules solaires, il faut ajouter un film sur la face arrière puis chauffer l’empilement. Terminons le travail en installant un verre sur la face avant et un cadre en aluminium sur le pourtour.